Hello
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !

Voici comment prendre 48 jours de congé en en posant que 20 !

Publié le 17-09-2021- 3 min de lecture

calendrier - congés 2022 © UNSPLASH

A peine rentré.e.s de vacances qu’on pense déjà aux suivantes… Et on a bien raison. Voici comment optimiser vos jours de congé l’année prochaine.

Tout est une question d’organisation et d’anticipation. Pour flemmarder au max et rentabiliser au mieux les jours de congé auxquels vous avez droit, voici un petit calcul à garder sous la main. Une capture d’écran, ça marche aussi ;-)

Les jours fériés 2022

Histoire de tous parler la même langue, voici déjà un petit point sur les jours fériés de l’année prochaine

  • Le Jour de l'an le samedi 1er janvier
  • Le dimanche et lundi de Pâques le 17 et 18 avril
  • La Fête du travail le dimanche 1er mai 
  • Le jeudi de l'Ascension le 26 mai
  • Le dimanche et lundi de Pentecôte les 5 et 6 juin 
  • La Fête Nationale le jeudi 21 juillet
  • L'Assomption le lundi 15 août
  • La Toussaint le mardi 1er novembre
  • L'Armistice le vendredi 11 novembre
  • Noël le dimanche 25 décembre

Plein de perspectives possibles

Prenez des notes, c'est technique ! 

La stratégie commmence à Pâques. Pendant la deuxième semaine des vacances de Pâques, vous posez 5 jours pour en avoir 10 (grâce au lundi de Pâques). A vous les balades en bord de mer ou les journées à ne rien faire entre le 9 et le 18 avril.
Vous pouvez aussi reporter vos vacances une semaine plus tard en posant 4 jours pour avoir au total 9 jours de congé du 16 au 24 avril. A vous de choisir. 

Le tout sera ensuite de s’adoucir la vie jusqu’à l’été en posant, soit de longs weekend de pont, soit en prenant carrément une semaine de vacances en combinant les jeudi et lundi de l’Ascension et de la Pentecôte.
Partons du principe que vous choisissiez les ponts : vous posez un jour le 27 mai après l’Ascension et vous avez 4 jours. Vous prenez ensuite 4 jours après la Pentecôte et vous avez 9 jours pour vous détendre. 

Place ensuite à l’été et là, vous profiterez de la fête nationale le jeudi 21 juillet ou de l’Assomption le 15 août pour vous la couler douce pendant une bonne semaine. En effet, en posant 4 jours, vous pourrez faire délaisser le train-train quotidien durant 9 jours. Plutôt intéressant, n'est-ce pas ? 

Idem durant l’automne où le manque de soleil nous pousse clairement à recharger nos batteries. Rien de tel qu’une bonne coupure en novembre pour oublier la morosité ambiante. 
Bonne nouvelle : le 1er novembre de la Toussaint tombe un mardi et l’Armistice un vendredi. Là aussi, il est donc possible de prendre à peine 4 jours de congé pour cocooner durant 9 jours ou de vous faire de longs week-ends de 3 ou 4 jours.
Si votre job le permet, on vous conseille même de relier la Toussaint à l’Armistice. En ne prenant que 8 jours, vous pourrez aller vous dorer la pilule dans un endroit beaucoup plus ensoleillé que la Belgique durant 16 jours. A bon entendeur... 

Du bonus pour les fonctionnaires et les récup’ des jours fériés !

Forcément, choisir c’est renoncer. Si votre employeur vous accorde le minimum des congés légaux (20 jours), il faudra vous décider entre les vacances d’automne et les vacances d’hiver. En 2022, Noël tombera un dimanche, vous devrez donc prendre 5 jours pour avoir une semaine complète… mais la bonne nouvelle, on le rappelle, c’est que les jours fériés doivent officiellement être récupérés... et que vous pourrez donc placer le 1er mai et le 25 décembre dans la semaine qui suit la bûche de Mamy. Donc en fait, il ne faudra pas vraiment poser 5 jours mais 3 pour avoir 5 jours (promis, ce sera plus clair dans le résumé ci-dessous ;-) )

Et que certains travailleurs belges sont aussi de petits veinards : les travailleurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont en congé le mardi 27 septembre et les fonctionnaires fédéraux peuvent profiter d’un long week-end lors de la fête du Roi qui a lieu le lundi 15 novembre. De quoi tenir plus facilement jusqu’à la fin de l’année…

Pour résumer… 

Si vous prenez 5 jours la deuxième semaine de Pâques, vous avez 10 jours de congé.
Si vous prenez 1 jour à l’Ascension, vous avez 4 jours.
Si vous prenez 4 jours après la Pentecôte, vous avez 9 jours.
Si vous prenez 4 jours en été autour de la fête nationale ou du 15 août, vous avez 9 jours.
Si vous prenez 4 jours à la Toussaint, vous avez 9 jours.
Si vous prenez 1 jour après l’Armistice, vous avez 4 jours.
Si vous prenez 1 jour après le premier weekend des vacances de Noël, vous avez 3 jours de farniente
(et pssst : ces jours-là, si votre employeur vous fait récupérer les jours fériés, vous pouvez poser ceux du 1er mai et du 25 décembre…) : et bim, 2 jours de plus pour finir l’année en beauté ! Merci qui ? 

Y’a plus qu’à planifier !