Hello
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !

Enrique Iglesias, le crooner latin lover

Nom réel
Enrique Miguel Iglesias Preysler

Date de naissance
8 mai 1975

Ville d'origine
Madrid (Espagne)

Genre Musical
Dance, Latino, Regaetton

Un style muy caliente inimitable et des hits qui donnent envient de danser toute la nuit sur la plage. Impossible de passer à côté d’Enrique Iglesias pour mettre du soleil partout où il n’y en n’a pas.

Enrique Iglesias est né à Madrid et il a évidemment grandi dans une famille d’artistes puisque son père n’est autre que le célèbre chanteur Julio Iglesias, un autre célèbre crooner. Dès l’âge de 7 ans, Enrique part vivre avec sa famille du côté de Miami en Floride.

C’est en 1995 que sa carrière décolle avec un premier album. Celui-ci est son premier succès puisqu’il se vend à plus de 6 millions d’exemplaires dans  le monde. Le public le découvre avec la chanson "Si tu te vas"

Les succès s’enchainent

Enrique multiplie les albums à une vitesse impressionnante. En 1997, c’est "Vivir" qui voit le jour suivi en 1998 de l’album "Cosas del amor". En 1999, un album éponyme voit le jour avec le hit "Rythm Divine", sa première chanson en anglais.

C’est également en 1999 qu’on retrouve son énormissime hit "Bailamos"

Rien n’arrête le chanteur et sa machine à succès ! L’album "Escape" voit le jour en 2001 avec notamment la chanson "Love to see you cry" et "Hero".  L’année suivante, l’album "Quizas" sort dans les bacs. Le chanteur rafle également  le trophée de l'artiste latin de l'année aux American Music Awards.

Insomniac

C’est le titre de son album qui sort en 2007 avec le hit planétaire "Tired of being sorry". Une chanson qu’il a aussi chanté avec Nadiya. Ce titre s'est hissé dès sa sortie en tête des ventes de singles devant une certaine Madonna ! En 2009, le chanteur remporte le NRJ Music Award de l'artiste masculin international de l'année.

Enrique termine les années 2010 en boulet de canon ! Souvenez-vous de "Takin' Back My Love"  et le hit "I Like it" en feat avec Pitbull.

Les années 2010

Une décennie en or pour le chanteur qui connaitra énormément de succès et de reconnaissance. Comment ne pas passer à côté du fameux "Bailando" ? Un hit diffusé dans toutes les boites de nuit du monde entier !

Même succès auprès du public avec les hits "Duele el Corazon" et "Subeme la radio". Des qu’on entend ça, on a tellement envie d’aller bouger dans les bars ou les boites.

Chanteur et acteur


Artiste aux multiples talents, Enrique fait ses premiers pas au cinéma dans "Desperado", de Robert Rodriguez, en 1995. En 2003, il retrouve ses partenaires pour la suite du film dans "Il était une fois au Mexique… Desperado 2".

Son expérience en tant qu’acteur ne s’arrête pas là. Le petit écran lui fait aussi les yeux doux. Il prend ainsi les traits de Gael dans les épisodes 1 et 2 de la saison 3 de "How I Met Your Mother" en 2007. La même année, il rejoint le casting de "Mon Oncle Charlie" pour interpréter Fernando. Il joue également son propre rôle dans "Les Feux de l’Amour".


Vie privée

Enrique Iglesias vit avec la joueuse de tennis russe Anna Kournikova depuis 2001. Des rumeurs de mariage avaient circulé mais le chanteur ne veut pas du tout se marier. Il a déclaré que  le mariage ne changeait rien à sa relation. Enrique a également fréquenté l'actrice Jennifer Love Hewitt. Le 16 décembre 2017, Anna donne naissance à leurs premiers enfants, des jumeaux prénommés Nicholas et Lucy.

Le 30 janvier 2020, Anna donne naissance à leur 3ème enfant, une fille prénommée Mary.

Voir cette publication sur Instagram

🥰

Une publication partagée par Anna Kournikova Iglesias (@annakournikova) le

5 choses que vous ignorez sur Enrique Iglesias

Elvira Olivares, a prêté de l'argent à Enrique dans le dos de ses parents. Grâce à cet argent, Enrique a enregistré une maquette pour se faire connaitre auprès des maisons de disques. Son premier album est d’ailleurs dédié à sa nourrice.

De l'union de son père et de sa mère sont issus deux enfants. Du côté de sa mère, il a deux autres sœurs et du côté de son père, il a cinq autres frères et sœurs. Il faut suivre, c'est plutôt compliqué.

Il l'a fait retirer en 2003 sur base d’une recommandation de son docteur. En effet, avec le temps, ce grain aurait pu devenir cancérigène

Il a refusé pendant des années de porter le nom de son père pour ne pas profiter de sa notoriété ni être la cible des critiques. Auprès des maisons de disques, le latin lover se présentait d’abord comme Enrique Martinez.

Lors d’un entretien pour le magazine Public, le chanteur est revenusur une anecdote particulière : "Mes fans m’envoient beaucoup de choses. Quand je retourne dans ma loge, je retrouve parfois des ours géants, des fleurs… Une fois, j’ai même reçu un tampon usagé. Et là, c’était, comment dire,… très spécial".