Hello
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !

L'Italie vous paye pour repeupler ces 9 magnifiques villages

Publié le 14-07-2021- 3 min de lecture

Calabre © CANVA

L'objectif est de redynamiser la région, peu à peu laissée à l'abandon.

Tout plaquer et partir vivre au fin fond de l’Italie, ça vous fait rêver ?

Eh bien certains villages de Calabre, dans le sud-ouest de l’Italie (le bout de la botte) sont prêts à vous payer pour ça !

28.000 euros pour déménager

Certains villages sont en effet désertés. Ils tombent en ruines faute d’entretien et de vie.

Afin qu’ils ne s’éteignent pas totalement, les autorités locales souhaitent encourager des personnes à venir s’y installer et à faire vivre les lieux inutilisés des villes, comme les salles de conférences et les couvents.

Elles offrent 28.000 euros à chaque personne qui s’installe dans la région et promettent une connexion internet haut débit.

Pas une maison de vacances

Certaines conditions sont évidemment imposées aux candidats :

  • Il faut être âgé de moins de 40 ans
  • Travailler sur place ou monter son entreprise dans la région
  • Être prêt à déménager dans les 90 jours

Vous l’avez compris, il faut accepter d’aller vivre toute l’année là-bas et de découvrir un rythme très différent d’ici ! Une vie proche d’un confinement… mais au soleil, avec des glaces et des pizzas à foison !

Magnifiques villages

Neuf villages sont concernés par l'offre et il faut bien reconnaître qu'ils sont superbes : Civita, Bova, Aieta, Albidona, Caccuri, Sant’Agata del Bianco, Santa Severina, San Donato di Ninea et Samo e Precacore.

Tous sont composés de maisons en pierre, de petites ruelles sinueuses, dont certaines installées à flanc de coteau ou le long de la mer.

Les images font rêver. Il ne reste plus qu'à convaincre quelques amis de tenter l'aventure aussi, histoire de s'offrir une vie tranquille, tout en étant entouré de chouettes gens !

Maisons à un euro

La Calabre n’est pas la première région d’Italie à tenter de repeupler ses villages.

Il y a quelques mois, la Sicile mettait en vente des maisons à 1 euro. Evidemment, elles étaient totalement à l'abandon et nécessitaient beaucoup de travaux. L'euro symbolique représentait en réalité de nombreux frais par la suite !