Hello
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !

Découvrez les premières images du téléfilm sur Grégory Lemarchal

Publié le 06-02-2020- 3 min de lecture

Grégory Lemarchal © ISOPIX

Le tournage s’est terminé, en présence de la famille de l’artiste.

Début janvier, TF1 annonçait le début du tournage de "Pourquoi je vis", téléfilm consacré à Grégory Lemarchal.

Le chanteur, vainqueur de la Star Academy 4, est décédé en 2007 des suites de la mucoviscidose.

Un biopic positif

La famille de Grégory Lemarchal a soutenu le projet de TF1, demandant simplement que le biopic soit positif : le chanteur aimait la vie et s’est battu avec courage face à la maladie.

C’est ainsi que les parents et la sœur de l’artiste étaient présents sur le tournage afin d’aiguiller au mieux l’équipe.

Un casting bluffant

Au casting de ce téléfilm, on retrouve Mickael Lumière dans le rôle principal. Encore peu connu du grand public (il joue dans "La vérité si je mens ! Les débuts"), il est impressionnant de ressemblance avec le vrai Grégory.

Pour le rôle des parents, c’est Arnaud Ducret et Odile Vuillemin qui ont été choisis. Arnaud Ducret a rendu hommage aux vrais géniteurs de Grégory Lemarchal, les remerciant pour leur joie de vivre et leur regard bienveillant.

Nikos Aliagas dans son propre rôle

Le reste du casting est complété par Alexis Loizon ("Demain nous appartient"), qui interprètera Kamel Ouali, Candice Dufau ("Plus belle la vie") sera Karine Ferri et Lou Gala ("Les Chamois") jouera la sœur de Grégory, Leslie.

Quant à Nikos Aliagas, c’est l’animateur lui-même qui joue son propre rôle.

Le château de la Star Ac

Le tournage s’est déroulé en grande partie à Chambéry. Des images de certaines scènes ont circulé.

Le château de la Star Academy ne sera pas l’original, mais celui de Boigne à Buisson-Rond. Il a été complètement redécoré pour l’occasion.

"Pourquoi je vis" est attendu sur nos écrans aux alentours de la rentrée.

Voir cette publication sur Instagram

Retour au château ! #fiction @tf1 @associationgregorylemarchal

Une publication partagée par Mathieu Vergne (@mathieuvergne) le